Ne dites plus “au jour d’aujourd’hui”

A la télé, à la radio, dans les conversations courantes ou sur les réseaux sociaux, cette formule revient souvent mais est-elle correcte ? Balsamo vous apporte son éclairage. 

Disons-le d’emblée, cette expression est un pléonasme. Comme « monter en haut » (on ne peut pas monter en bas) ou « tri sélectif » (en triant, on sélectionne forcément), « au jour d’aujourd’hui » est une formule redondante : le mot « aujourd’hui » suffit.

D’autant que le mot « aujourd’hui » est déjà un pléonasme ! En effet, hui, mot d’ancien français né au XIe siècle, a d’abord été suffisant pour signifier « le jour où l’on est », jusqu’à ce que, le trouvant trop court, on le précède d’au jour, devenu au XIVe siècle aujourd’hui, soit « au jour de ce jour ». 

« Au jour d’aujourd’hui » est donc doublement tautologique. Littéralement, il veut dire « au jour de ce jour de ce jour » ! Un peu beaucoup, non ? Comme l’écrit avec humour Jean-Loup Chifflet, auteur de 99 mots et expressions à foutre à la poubelle : « C’est un peu comme si on disait « à demain demaind’main » ou « hier hierd’hier. » D’ailleurs, aurait-on à l’idée de dire « au jour d’hier » ou « au jour de demain » ? 

L’Académie française reconnaît que cette formule « jouant sur la redondance a une résonance familière et plaisante ». L’institution déconseille cependant son usage, recommandant de la remplacer par aujourd’huice jour, voire la tournure ancienne ce jour d’hui. Un peu pompeux, mais on peut préférer d’autres termes comme « à ce jour » ou « de nos jours ».

Enfin, si jamais on vous reproche de dire « au jour d’aujourd’hui », vous pouvez toujours citer ce vers de Lamartine:

“Il le sait, il suffit : l’univers est à lui,
Et nous n’avons à nous que le jour d’aujourd’hui !”

Alphonse de Lamartine, “L’Homme”, in Méditations poétiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Ne dites plus “au jour d’aujourd’hui””